La chaleur se transmet de trois façons…

– Par conduction : la chaleur se transmet par contact d’une molécule à l’autre. Nous pouvons sentir cette transmission lorsque nous chauffons une règle métallique à une extrémité et que nous sentons la chaleur venir à l’autre extrémité. L’agitation des molécules du métal a été conduite d’une molécule à l’autre, d’un bout de la règle jusque l’autre.

L’air est souvent utilisé en isolation thermique car c’est un très mauvais conducteur de chaleur et donc un bon isolant. Ainsi, les matériaux isolants – comme les mousses de polystyrène, de polyuréthane, les laines de verre ou de coton – emprisonnent de l’air immobile sous forme de bulle. Le vide est quant à lui le meilleur isolant. Puisqu’aucune molécule n’est présente, aucune conduction thermique par agitation de molécules n’est possible.

– Par rayonnement : la chaleur est transmise sous forme d’onde électromagnétique. Nous ressentons ce phénomène lorsque nous nous déplaçons de l’ombre au soleil ou lorsque nous sommes face à un feu. Notre partie du corps exposée au rayonnement du soleil ou du feu ressent la chaleur lorsque la partie du corps restée à l’ombre reste fraiche.

Les matériaux avec un revêtement argenté/doré et une surface d’exposition très lisse réfléchissent le rayonnement thermique et n’absorbent qu’une faible partie de la chaleur. Ces matériaux garantissent de bonne qualité d’isolation thermique.

– Par convection : ce phénomène ne concerne que les fluides (gaz et liquide). La différence de densité des fluides associés à la gravité entraine un mouvement du fluide chaud moins dense et plus « léger » vers le haut lorsque le fluide bas, plus dense, retombe. Nous observons ce phénomène dans une casserole d’eau chauffée. L’eau se met en mouvement.

Les mousses d’isolation empêchent la transmission thermique par convection puisqu’aucun mouvement d’air ne se crée entre les bulles d’air emprisonnées de la structure. Le phénomène de convection se crée à partir d’une certaine distance entre le fluide chaud et le fluide froid. A faible distance, comme dans le double vitrage où la lame d’air comprise entre les deux vitres ne dépasse pas 2cm, aucune convection thermique n’est possible.

🡑